Blog SOBITAS

MANGEZ AU MOINS 50 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, OUI 50 !

MANGEZ AU MOINS 50 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR Sobitas

Depuis plus de 50 ans l’augmentation des rendements dans l’agriculture nous a conduit à une aberration : produire de plus en plus en obtenant des fruits et légumes de plus en plus vides de nutriments.

Alors que, dans nos sociétés modernes, nous consommons des quantités toujours plus importantes de calories.

il est grave de constater que nos aliments n’ont plus aucun intérêt nutritionnel.

Pourtant, c’est bien ce que confirment plusieurs études, menées sur la concentration des nutriments dans les aliments.

C’est ainsi, qu’en comparant nos aliments d’aujourd’hui à ceux des années 1950.

les chercheurs se sont aperçus que les quantités de certaines vitamines ou certains minéraux, dans les fruits et légumes, ont été réduites jusqu’à 100 fois ce qu’elles étaient.

Faut-il désormais manger 50 fruits et légumes par jour pour obtenir le bon quota de micronutriments ?

DES ALIMENTS VIDES, FRUITS ET LÉGUMES EN TÊTE

hhh

Depuis  des dizaines d’années, les scientifiques contrôlent régulièrement la teneur en nutriments des aliments. Si la quantité de protéines, de lipides et de glucides est importante, c’est du côté des vitamines et des minéraux que l’alerte est donnée.

En effet, alors qu’il suffisait de quelques fruits et légumes, pour couvrir les besoins en micronutriments.

il y a environ 60 ans.

il en faudrait des dizaines actuellement.

Quelques exemples seront plus parlants.

Alors que certaines pommes de l’époque pouvaient apporter 400 mg de vitamine C, celles qui sont proposées sur les étals aujourd’hui n’en contiennent plus que 4 mg.

De même, en ce qui concerne la vitamine A.

Une orange d’il y a 60 ans pouvait fournir la quantité de vitamine A nécessaire à l’organisme humain pour une journée.

À présent, il faudrait consommer 21 oranges pour obtenir la même quantité.

Concernant certains végétaux, le constat est encore pire. Un oignon de notre époque ne contient plus aucune trace de vitamine A.

Le brocoli est également touché.

Alors qu’on le considère comme une très bonne source de calcium, il en contient à présent 4 fois moins.
Mais cela ne s’arrête pas qu’aux fruits et légumes puisque les animaux sont également nourris avec des végétaux de plus en plus vides de nutriments .

La viande produite dans les élevages s’appauvrit également.

L’ORIGINE DU DÉSASTRE

Mais, d’où vient le problème exactement ?
La première cause de la perte de nutriments provient des méthodes employées dans l’agriculture moderne.

Il faut faire pousser les denrées de plus en plus vite.

Et pour cela, on emploie des pesticides et des herbicides qui diminuent la fixation de certains micronutriments.

Les engrais déversés en excès font grandir les plantes plus vite.

les fruits et légumes deviennent plus gros mais aussi plus juteux à cause de l’irrigation à outrance.

Cela donne des végétaux pleins d’eau mais moins riches en micronutriments.

L’utilisation intensive des sols est aussi en cause puisque celle-ci appauvrit le terrain où poussent les végétaux.

Le transport est aussi un point crucial puisque nos aliments font de plus en plus de chemin, des milliers de kilomètres pour certains.

Or, non seulement les fruits et légumes perdent progressivement leurs micronutriments mais, comme ils sont cueillis plus tôt, pour supporter le temps de transport, ils n’ont pas le temps d’arriver à pleine maturité et de se gorger de certaines vitamines.