Quoi manger avant l’entraînement ? Laisser un commentaire

Si ce que vous mangez après la séance est crucial pour une bonne récupération, il ne faut pas oublier que ce que vous ingurgitez avant votre effort est également capital pour pouvoir effectuer un entraînement intense. Or, stimuler suffisamment vos muscles est une condition sine qua non pour que votre organisme déclenche leur croissance, pour qu’ils s’adaptent aux efforts auxquels vous les soumettez.

Les mécanismes de l’effort

Pour comprendre ce que vous devez manger avant votre effort, vous devez d’abord comprendre ce qui se passe dans votre corps à ce moment-là. Lorsque vous vous entraînez, votre organisme est obligé de puiser dans ses réserves de carburants pour que vos muscles puissent fonctionner pleinement. Il va donc se servir des sucres qui circulent dans votre sang ainsi que de ceux stockés dans vos muscles et votre foie. D’ailleurs, s’il n’en trouve pas assez dans votre sang, il se servira d’autant plus de ses réserves musculaires et hépatiques. Et, lorsqu’il aura trop entamé ces stocks, l’intensité de votre effort risque de baisser.

Durant votre entraînement, votre corps se retrouve dans un état de catabolisme, il a tendance à dégrader les protéines de vos muscles pour en extraire des acides aminés. Évidemment, l’effort que vous produisez a justement pour but de créer des micro-lésions dans vos muscles afin que votre corps s’adapte et devienne plus fort. Cependant, ce faisant, des mécanismes se mettent en place et votre organisme poursuit son œuvre de destruction. Ce qui peut être contre-productif.

Consommer des glucides avant l’effort

Comme vous l’avez vu, les glucides sont indispensables pour pouvoir fournir un effort intense. Or cette intensité est primordiale pour stimuler suffisamment vos muscles. Sans cela, le corps n’aura pas besoin de s’adapter, de construire un muscle plus fort et volumineux, puisque l’effort demandé ne sera pas vraiment conséquent.

Quoi manger avant l'entraînement?

Quoi manger avant l’entraînement?

La meilleure manière de s’assurer un bon apport en glucides lorsque vous vous entraînez, c’est déjà de manger comme il faut environ 1 heure à 1 h 30 avant l’effort. Pourquoi un tel délai ? Tout simplement parce que manger quelque chose de consistant trop près de votre entraînement risque de rendre la digestion difficile. Or subir des désagréments intestinaux pendant votre effort risque de nuire à la qualité de celui-ci. De plus, les nutriments risquent de ne pas être absorbés comme il faut.

Durant ce repas, vous devez consommer des glucides dont l’Index Glycémique est bas. En effet, si leur IG est haut, ils vont provoquer une brusque augmentation de votre taux de sucre sanguin, suivie d’une forte production d’insuline dans votre organisme, laquelle va ordonner la mise en réserves des nutriments dans votre sang. En d’autres termes, arrivés au moment de votre entraînement, les sucres dans votre sang auront disparus et auront été stockés, ce qui risque de vous laisser dans un état de fatigue difficilement compatible avec l’effort.

Ensuite, juste avant de démarrer votre séance, il est possible de consommer des glucides, faciles à digérer, et dont l’IG est haut. En effet, ces sucres transiteront rapidement jusque dans votre sang sans perturber votre digestion et seront disponibles lorsque vous commencerez vos efforts. Ils ne seront pas stockés puisque votre corps les utilisera à ce moment-là. Généralement, il est conseillé de préparer une boisson contenant entre 30 et 60 g de glucides comme le dextrose, la maltodextrine, le Vitargo ou le Waxy maize, par litre d’eau. Vous pouvez alors commencer à boire cette boisson juste avant la séance et continuer durant celle-ci.

Pour les protéines

Pour contrer le catabolisme durant l’entraînement, il faut apporter à votre organisme des acides aminés et donc des protéines qui en sont composées. Le plus simple est de manger une source de protéine animale comme de la viande, des œufs ou du poisson durant le repas 1 h à 1 h 30 avant votre séance. Vous aurez ainsi assez de temps pour les digérer et les acides aminés seront en circulation dans votre sang pendant l’effort.

Quoi manger avant l'entraînement?

Vous pouvez également apporter une source de protéines rapidement assimilée juste avant l’effort. Pour cela, un shaker contenant de la whey ou des BCAA est tout à fait indiqué. 20 à 30 grammes de protéines devraient suffire, ou 5 à 10 g de BCAA. Ces derniers sont intéressants car ils peuvent également servir de carburant durant l’effort. Vous pouvez aussi les mélanger à votre boisson de l’effort où ils seront très utiles pour continuer à combattre le catabolisme et pour améliorer vos performances.

Un shaker avant l’entraînement est-il indispensable ?

En réalité, si vous avez fait un bon repas environ 1 heure avant votre entraînement, vous n’êtes pas obligé de consommer des protéines et des glucides juste avant l’effort. En effet, vous en aurez déjà en circulation dans votre sang et cela devrait être suffisant. Par contre, si votre séance s’éternise, il sera sûrement nécessaire d’en consommer pendant votre séance.

Exemples de collations

Voici quelques exemples de collations à prendre 1 heure à 1 h 30 avant l’effort :

  • Sandwich pain complet + poulet + quelques amandes
  • Flocons d’avoine + fromage blanc + miel
  • Omelette (2 jaunes et 3 blancs) + pain complet + fruit
  • Fromage blanc + banane + quelques noix
  • Pâtes + viande maigre
  • Pâtes complètes + dinde + 1 fruit
  • Whey + flocons d’avoine + 1 fruit

Bon Appétit et bon entraînement à tous !

https://www.protein.tn/?p=701&preview=true

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MENU